L'histoire du lieu

Au cœur des Vosges du nord

L'histoire du lieu

Au cœur des Vosges du nord

L'histoire du lieu

Au cœur des Vosges du nord

Oberbronn, un château, un livre d’histoire, un livre de vie…

Se représenter l’ancien château, son style, son étendue associe l’histoire à l’imaginaire. Sa transformation progressive et continue, ses constructions successives adaptées aux différentes époques, à leurs caractéristiques, l’ont conduit à un renouveau permanent.

La création d’un lieu de vie, au service d’un ressourcement physique et spirituel, a guidé et guide encore aujourd’hui son adaptation aux exigences du temps présent. Remontons l’histoire, elle nous enseigne les fondements et donc l’origine de cette construction.

1186

1186

Le château d’Oberbronn est mentionné pour la première fois dans les archives en 1186. Ses premiers propriétaires furent les Seigneurs de Born.

1186
1270

1270

Une autre construction est mentionnée en 1270.
La tradition dit que ce bâtiment servait surtout de cave dîmière.
Il serait, mais rien ne le prouve, une dépendance du château de la Wasenbourg.
Des propriétaires aux noms illustres se succèdent : les Comtes d’Ochsenstein, de Lichtenberg, de Linange-Westerbourg, les familles de Sainclair, Lewenhaupt, Hohenlohe-Bartenstein, Stralenheim…

1270
1524

1524

C’est en 1524, que le comte de Linange-Westerbourg fut construire un nouveau château sur les fondations Born.

De cette période restent :

  • la cave profonde, sous l’actuel bâtiment Accueil, local souterrain voûté, qui durant la seconde guerre mondiale, en Janvier 1945, abrita environ 150 personnes des environs de Zinswiller et d’Oberbronn.
  • la porte cochère, qui se caractérise par un passage en arc, et qui donne sur le village
  • enfin, la Tourelle, qui abrite un très bel escalier en colimaçon.
1524
1730

1730

En 1730, deux familles habitaient ces bâtiments, la famille Lewenhaupt du côté de la rue, la famille Hohenlohe-Bartenstein au pied de la montagne.
Aujourd’hui subsiste encore la fontaine de l’ancienne Cour de la famille Hohenlohe-Bartenstein, Seigneur d’Oberbronn (1727-1789).

1730
1789

1789

En 1789 vint le temps de la grande tourmente. Les propriétaires émigrent, le Château central est détruit, la terre confisquée et vendue à plusieurs reprises.

1789
1824

1824

Le comte Carl Auguste von Stralenheim (1824-1842) achète le château.

Son mariage avec Charlotte Louise Augusta, Comtesse de Lewenhaupt, héritière d’une partie du château, lui permit de transformer le château en un ensemble appartenant à un seul propriétaire.

Les bâtiments sérieusement endommagés par la Révolution, après le passage dans la région des vainqueurs de Napoléon à Waterloo, furent reconstruits.

L’imposant bâtiment central fut surélevé d’un étage. Le Comte de Stralenheim fit construire entre autre la jolie cage d’escalier d’honneur, devenu l’entrée principale.
Cette œuvre classée du XVIII ème siècle est en Alsace un des joyaux architecturaux qui appartient au patrimoine artistique.

 

1824
1849

1849

Le 28 août 1849, Elisabeth Eppinger, notre fondatrice, gagne avec 3 compagnes, le « Kloesterlé » à Niederbronn-les-Bains.

Devant l’afflux des postulantes venues de France, d’Allemagne et d’Autriche, la maison s’avère très vite, trop petite.

1849
1857

1857

En 1857, les descendants du Comte de Stralenheim vendront la propriété aux Sœurs du Très Saint Sauveur.

1857
1858

1858

Le 24 Juin 1858, le noviciat est établi à Oberbronn.

1858
1859

1859

L’acte de vente définitif de la propriété, fut conclu le 09 septembre 1859, devant Maître Wolf, notaire à Oberbronn. L’acte ayant autorisé l’acquisition est le décret impérial du 12 juillet 1859. Il est signé par l’Impératrice Eugenie, au nom de Napoléon III.
Le château devient Couvent.

Cette même année, commencent déjà les travaux à Oberbronn. La Bienheureuse Mère Alphonse Marie fit aménager une chapelle dans l’aile gauche, chapelle appelée aujourd’hui « Chapelle de la Résurrection ».
Jusqu’en 1889, elle était l’unique chapelle du Couvent.

1859
1879

1879

Le bâtiment central et l’aile gauche sont surélevés d’un étage.

1879
1880

1880

En 1880, l’administration générale, restée jusque-là à Niederbronn-les-Bains, s’installe à Oberbronn. Le Couvent d’Oberbronn devient le siège de la Congrégation des Sœurs du Très Saint Sauveur.

1880
1868 à 1888

1868 à 1888

De nouveaux travaux permettent le prolongement de l’aile droite du bâtiment principal et la construction d’une Chapelle plus vaste, et l’aménagement de plusieurs salles, dont la salle de Chapitre

1868 à 1888
1889

1889

La grande chapelle Saint Sauveur est inaugurée en 1889.
Le chœur est dominé par une grande Croix, symbole de la foi et de la spiritualité de la Congrégation.

1889
1891

1891

Les orgues de 1891 sont l’œuvre des facteurs d’orgue Rinckenbach (1870-1914).

1891
1970

1970

Les vitraux de la Chapelle Saint Sauveur ont été réalisés en 1970 par le maître verrier haguenauvien, Monsieur Wehrlé père.
Le jeu des lumières et des couleurs, invite au silence et à la méditation.

1970
1997 à 1999

1997 à 1999

De 1997 à 1999 d’importants travaux ont donné à la chapelle de la Résurrection sa configuration actuelle. Une des caractéristiques de ce lieu de silence et de prières, est le vitrail en forme de croix, réalisé par le Maître verrier alsacien, Monsieur Wehrlé de Haguenau.

Il symbolise le mystère pascal. Le Christ, enraciné dans l’histoire des hommes les entraîne vers Dieu, son Père. La variation de l’éclairage artistique de cette croix permet de passer de l’ombre à la pleine lumière, de la mort à la vie. La terre elle-même est entourée d’un arc en ciel, signe de paix.

1997 à 1999
2012

2012

En septembre 2012, la Communauté des Sœurs rédemptoristines a quitté le monastère de Landser et s’est installée à Oberbronn, dans une partie du bâtiment Saint Joseph. Elles continuent de vivre ici, leur vie monastique.

2012
2018

2018

Le 27 janvier 2018, le pape François reconnut comme authentique, suite à l’avis favorable d’une commission médicale et théologique, une guérison inexpliquée attribuée à l’intercession d’Elisabeth Eppinger. Cet acte permit sa béatification.

Mère Alphonse Marie fut ainsi proclamée bienheureuse le 9 septembre 2018 dans la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg par le cardinal Giovanni Angelo Becciu.

Le reliquaire de la Bienheureuse Mère Alphonse Marie repose dans un oratoire, attenant à la grande Chapelle Saint Sauveur.

2018
2018 – 2019

2018 – 2019

L’hôtellerie du Couvent connaît un vrai essor.
De nombreux hôtes viennent séjourner ou se reposer à Oberbronn.

Tout au long de l’année nous recevons des particuliers, des familles, des groupes, des chorales, des randonneurs, des séminaires, qui trouvent ici un lieu propice au repos, à la détente, au ressourcement…

2018 – 2019
2021

Aujourd’hui

La Maison Mère siège toujours à Oberbronn.
La Congrégation, compte encore près d’un millier de Sœurs. Ce lieu forme le cœur de ce grand corps international à travers ses implantations en Europe, en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud. Une quarantaine d’entre elles vivent ici, à Oberbronn.

Notre hôtellerie renaît après la pandémie et ne cesse de se réinventer, en proposant un programme étoffé qui attire : séjours bien-être, événements de restauration, propositions spirituelles, séminaires, fêtes de famille, événementiels…

2021